La préservation des habitats forestiers

La préservation des habitats forestiers

Ce volet s’attache à affiner les méthodes de conservation des espèces ou des habitats patrimoniaux menacés par l’exploitation minière, protégés par les réglementations provinciales. Le CNRT adresse ici des sujets fondamentaux pour la gestion des espaces et des espèces sur mines. La préservation des habitats forestiers, fréquemment très morcelés sur les sites miniers, passe par la compréhension fine des liaisons fonctionnelles qu’ils entretiennent entre eux et avec des massifs forestiers plus conséquents. Les résultats de ces études doivent permettre un meilleur dimensionnement et une spatialisation adéquate des corridors écologiques.

Pour en savoir plus : Conservation de la biodiversité_CNRT Compendium 2007-2017

New Caledonia news Environment Science Jean-Michel Le Saux
Interactions Sociétales et Innovations

Interactions Sociétales et Innovations

L’acceptation sociale, l’appropriation par les populations représentent une étape cruciale dans la réussite d’un projet minier. Cette thématique adresse l’environnement social des projets miniers, l’influence de cette industrie vieille de plus d’un siècle sur l’évolution de la société calédonienne, les rapports entre compagnies minières (petites ou grosses) et communautés locales, les mutations territoriales et sociales engendrées au cours du temps par cette cohabitation plus ou moins intime selon les époques et les régions. Les travaux font appel à l’histoire pour mieux comprendre et accompagner les dynamiques actuelles et pour mieux anticiper et accompagner les évolutions futures.

Pour en savoir plus : Interactions sociétales et innovations_CNRT Compendium 2007-2017

New Caledonia news Environment Science Jean-Michel Le Saux
Cartographie 2d-3d du sous-sol

Cartographie 2d-3d du sous-sol

Le CNRT cherche constamment à identifier, tester, adapter et comparer les techniques nouvelles, pour permettre aux mineurs de parfaire la cartographie de leur domaine minier et améliorer l’évaluation des ressources. Ces techniques sont utilisées pour mieux localiser la ressource pour améliorer la productivité et réduire le coût environnemental de l’exploration et de l’exploitation.

Pour en savoir plus : Cartographie 2D-3D du sous-sol et spatialisation de la ressource_CNRT Compendium 2007-2017

New Caledonia news Environment Science Jean-Michel Le Saux
Réduire les risques et améliorer les bonnes pratiques

Réduire les risques et améliorer les bonnes pratiques

Le programme AMIANTE ET BONNES PRATIQUES propose de définir un protocole d’identification des minéraux amiantifères présents à l’affleurement sur secteur minier, en Nouvelle-Calédonie. Grâce à cette collaboration entre mineurs et scientifiques, il est attendu d’obtenir une meilleure réactivité pour l’identification des minéraux aux effets pathogènes avérés et ainsi progresser vers une meilleure prévention du risque lié à l’amiante environnemental.

Pour en savoir plus : Connaissance et gestion des risques pour la santé humaine_CNRT Compendium 2007-2017

New Caledonia news Environment Science Jean-Michel Le Saux
Bassins Versants Miniers

Bassins Versants Miniers

La dynamique et la modélisation des bassins versants miniers, la qualité des eaux et le transport sédimentaire, constituent une des thématiques phares de la programmation scientifique du CNRT. Un des impacts majeurs et visibles de l’activité minière sur l’environnement est l’érosion des versants et les dépôts de matériaux solides en aval des massifs, qui génèrent des dégradations et des nuisances par l’envasement et l’engravement des cours d’eau et du lagon. Les travaux menés dans ce volet s’intéressent aux eaux de surface et aux eaux souterraines.

Pour en savoir plus : Bassins versants miniers_CNRT Compendium 2007-2017

New Caledonia news Environment Science Jean-Michel Le Saux
OCTA Innovation Issue 19/ 2017 – SAERI

OCTA Innovation Issue 19/ 2017 – SAERI

South Atlantic Environmental Research Institute (SAERI) based in Falkland Islands, is undertaking important scientific research in the South Atlantic and beyond. With annual turnover 1 million €, 8 PhD students it is a great scientific partner for visiting researchers and collaboration worldwide. Contact Tara Pelembe.

The South Atlantic Environmental Research Institute, is an academic organisation conducting research in the South Atlantic from the tropics down to the ice in Antarctica. SAERIs vision is to be an internationally recognised academic institute, based In the Falkland Islands, operating in the South Atlantic from the equator down to the ice in Antarctica, conducting world class natural and physical science research, teaching students, and building capacity within and between the UK South Atlantic Overseas Territories.

The scientific mission is to advance environmental understanding in the South Atlantic through research excellence and innovative science leadership, using unique expertise to share, communicate and apply skills and findings.

SAERI continues to grow and develop since its inception. The range of work has extended beyond the South Atlantic to implementing Territory to Territory partnerships in the Caribbean.


Read newsletter.

Falklands Environment Science newsletter-en
Technical assistance for enhancement of the green-building & eco-friendly sustainable construction

Technical assistance for enhancement of the green-building & eco-friendly sustainable construction

Assistance is including progress in the field of sustainable design and construction with consideration of energy and environmental impacts and harmonising and improving green-building & eco-friendly sustainable construction. The objective is to enhance construction in the OCTs by increased use of local material, be cost-effective, and having a lower environmental footprint by using renewable energies.

  • A sectoral scoping study on sustainable design and construction with consideration of energy and environmental impacts;
  • Basic guidelines for a green certification policy;
  • Basic guidelines for the construction sector;
  • Basic guidelines for sustainable construction related to eco-tourism strategy;
  • Behaviour guide for energy efficiency policies and practices in the workplace;
  • Coastal rehabilitation and restoration guidelines;
  • Workshop-training to the OCTS. At least 10 persons should attend each workshop and they would get a certificate of training signed by the Expert and by OCTA Innovation Team Leader.

Flyer attached: Flyer Technical assistance for enhancement of the green-building & eco-friendly sustainable construction

guidelines Construction good practice news Environment Innovation Missions
Alternative Constructions, projet calédonien visant à réduire l’impact environnemental – BIC Award Nomination

Alternative Constructions, projet calédonien visant à réduire l’impact environnemental – BIC Award Nomination

Secteur du bâtiment, projet porté par Clovis Mutin

 

Le besoin

Les questions d’empreinte écologique, de baisse de la consommation d’énergie lors de la construction de bâtiments sont au cœur des réflexions actuelles au niveau mondial. Le pisé de terre stabilisé constitue une réponse pertinente à ces préoccupations. Construire des habitats en milieux isolés en utilisant les matériaux à proximité en réduisant l’impact environnemental ce produit propose un nouvel élan architectural et offre un confort d’usage de qualité.

 

Notre solution

Nous développons le Pisé de terre stabilisé qui est un système constructif rapide, efficace, sans entretien limitant le second œuvre. Ce produit offre une grande inertie thermique, une très bonne acoustique qui alliée à une architecture bioclimatique garantit le confort d’usage adapté au climat tropical de la zone Pacifique.

Points clés

  • Prix du bâtiment 2015 collège de Paiamboué (400 élèves).
  • Lauréat au concours international des constructions en terre crue Terra Awards 2016 à Lyon, catégorie Bâtiment scolaire.
  • Nomination au off du développement durable (2016).
  • Passage en exposition cop22 à Marrakech (2016).
  • Lauréat Trophée de l’entreprise en Nouvelle-Calédonie catégorie Innovation 2016.
  • Agrément normatif en cours pour la Nouvelle-Calédonie (2017).
  • Partenariat pour la mise en place d’un cluster Eco-construction en Nouvelle-Calédonie (2017).
  • Construction Villa témoin sur terre coutumière à Baco 2016 (SAEM VKP).
New Caledonia Construction Environment Award Award Nomination
Tinctonéa projet de valorisation de la biodiversité végétale de la Nouvelle-Calédonie, BIC Award nomination

Tinctonéa projet de valorisation de la biodiversité végétale de la Nouvelle-Calédonie, BIC Award nomination

Projet porté par Marine Toussirot

 

Le besoin

Face à une demande croissante des consommateurs en produits sains et bio, les industriels de tout secteur sont à la recherche de pigments et colorants naturels pour remplacer dans leur composition les produits issus de la chimie de synthèse.

La solution

Tinctonéa proposera aux industriels des extraits naturels colorants ainsi que des pigments à haute valeur ajoutée et haute qualité environnementale issus de la biodiversité végétale de Nouvelle-Calédonie. L’entreprise organisera aussi la mise en place des filières de production végétale en Nouvelle-Calédonie, dans le plus grand respect de l’environnement.

Le marché

Nos marchés privilégiés ont été identifiés grâce à une première étude de marché : Il s’agit des textiles, avec essentiellement les habits éco-conçu et la haute couture, ainsi que le marché des cosmétiques, sur les secteurs Bio & luxe. D’autres marchés d’intérêt ont également été identifiés comme l’agroalimentaire et les pharmaceutiques.

Points clés

Ce projet de valorisation de la biodiversité végétale de Nouvelle-Calédonie est issu de la recherche académique puisqu’il s’appuie sur les travaux de thèse de la fondatrice de la startup, Marine Toussirot. Son développement est rendu possible notamment grâce à un adossement en cours avec les établissements du CRESICA et de l’ADECAL Technopole.

Accompagné depuis 2014, le projet a pris une nouvelle dimension en 2016 en intégrant pleinement dans sa stratégie de développement un objectif de gestion durable de l’environnement calédonien, qui se traduira par la mise en place de filières d’approvisionnement de matière première génératrices d’emplois directs pour le territoire.

Les produits développés par la start-up font actuellement l’objet de dépôts de brevets à portée internationale. La start-up consolide en parallèle sa viabilité technico-économique par des collaborations avec différents acteurs calédoniens et internationaux.

New Caledonia bioeconomy Environment research and innovation Science Award Award Nomination
Les premières Bee-Bee XS à Saint-Barth!

Les premières Bee-Bee XS à Saint-Barth!

La Collectivité de Saint-Barthélemy a été choisie pour recevoir les premiers modèles de Bee-Bee XS, une voiture électrique destinée principalement aux professionnels du tourisme et aux collectivités locales.

Lors de la journée mobilité verte du 3 décembre 2016 à Saint-Barthélemy, la Bee-Bee XS, une voiture électrique produite et conçue en France, a été présentée. Le choix de Saint-Barthélemy n’est pas anodin. La Bee-Bee XS a été conçue pour répondre aux besoins des professionnels du tourisme, du loisir et des activités de plein air, ainsi que pour les particuliers résidant en région balnéaire ou en villégiature. Les concepteurs de cette automobile précisent même que « les Caraïbes, constituent une véritable rampe de lancement » de son offre à l’international.

À Saint-Barthélemy, c’est l’ancien pilote des 24h du Mans et du rallye de Dakar, Bruno Miot établi depuis 20 ans dans la Collectivité qui a choisi de relever ce défi: lancer une automobile répondant aux exigences de Saint-Barthélemy, notamment ses côtes raides et son climat tropical. Soucieux du développement durable de Saint-Barthélemy, Bruno Miot a déjà orienté son offre de véhicules vers l’électrique. Une démarche soutenue par la Collectivité, qui a prévu l’installation d’ombrières sur l’ile, utilisables en libre-service.

renewable energy sustainable development transport Caribbean news Environment St Barts