«3ème Révolution industrielle »

«3ème Révolution industrielle »

 

Lorsqu’on parle d’innovation le risque serait de surestimer la part de la technologie. Or, dans une entreprise, l’innovation réside autant dans le design, l’exploitation des données ou le modèle d’affaires que dans la technologie à proprement parler, qui est aujourd’hui largement banalisée par l’open source et les plates- formes de cloud computing. Un changement de paradigme d’autant plus urgent, qu’on assiste aujourd’hui à une nouvelle révolution accompagnée par l’essor du Très Haut Débit, celle de la fabrication additive (fabrication numérique, prototypage 3D…) et de l’Open innovation. Très largement en marche, elle va révolutionner en profondeur notre façon de produire, de penser et de vivre ensemble.

Ainsi dans une approche de développement durable, les consommateurs se transforment en producteurs grâce aux outils de fabrication numérique mis à disposition dans ces lieux d’innovation collaborative que sont les «Living-Labs», les espaces de «Coworking», les «FabLabs», les «Hackershops», les «Makerspaces», etc.

Les expériences développées en France (Paris, Toulouse, Saint-Jean-De-Luz sur la Côte basque…), en Europe (Barcelone, Bilbao, Santander, Amsterdam, Stockholm…) et dans le monde (Montréal, Singapour…) s’inscrivent résolument dans cette dynamique pour accompagner d’une part, ces ruptures technologiques, d’autre part, ces mutations économiques et enfin ces nouveaux modèles de société en construction… Si ces expériences, préfigurent la «3ème Révolution industrielle » annoncée par le prospectiviste américain Jeremy RIFKIN, elles sont aussi des modèles pour le développement des PTOM à l’instar de ce que souhaite aujourd’hui construire Saint-Pierre et Miquelon.

 

biotechnologie actualités Saint-Pierre et Miquelon spécialisation intelligente Olivier Gaston économie circulaire

L’AQUACULTURE – DEVELOPPEMENT DURABLE, INTENSIFICATION ECOLOGIQUE ET NOUVELLES RESSOURCES

INVITATION CONFERENCE

Mercredi 26 octobre 2016 à 17h00
Amphithéâtre de l’Ecole de Commerce de Tahiti (ECT) à la CCISM

DEVELOPPEMENT DURABLE, INTENSIFICATION ECOLOGIQUE ET NOUVELLES RESSOURCES : DES PARANGONS POUR LE FUTUR DE L’AQUACULTURE !!

L’IRD, Technival, l’ILM et Tahiti Faahotu ont le plaisir de vous inviter à participer à la conférence dans le cadre du projet pilote « Rao Puha » : croissance de BSF (Black Soldier Fly ou Mouche Soldat Noire) sur tourteau de coprah.

M. Domenico Caruso : chercheur à l’IRD – UMR 226 – Equipe Diversité Ichtyologique et Aquaculture (DIVA) et à l’Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier (ISE- M) – Inventeur d’un brevet sur la croissance des BSF sur tourteaux de palme.

L’aquaculture est considérée comme l’une des 4 ressources primaires pour la nutrition humaine.
Le futur de l’aquaculture dépendra de son développement durable et de sa capacité à minimiser et à compenser les impacts environnementaux engendrés.

La contribution croissante de la part de l’aquaculture à la nutrition mondiale, surviendra essentiellement par l’intensification écologique des systèmes de production par :

! Une politique d’insertion écosystémique
! La valorisation des fonctionnalités écologiques des systèmes productifs
! L’innovation et développement d’approches circulaires « ou cradle to cradle » ! L’usage raisonné des ressources alternatives dont l’élevage des black soldier fly (BSF) en est un exemple éloquent et prometteur ».

Polynésie française actualités science, recherche et innovation économie bleue Bran Quinquis Jezic von Gesseneck économie circulaire