Innovate for agriculture

Innovate for agriculture

An increasing number of young innovative entrepreneurs in African, Caribbean and Pacific (ACP) countries are developing ICTs for agriculture solutions to support agricultural value chains, providing employment and livelihood opportunities.

To highlight ACP entrepreneurs’ important contribution and to emphasise the need for strengthening their endeavours, CTA, in collaboration with Ashoka‘s Youth Venture, has produced the publication Innovate for Agriculture.

The report introduces 30 innovators, 21 featured with full stories, and nine ‘innovators to watch’. Case studies include innovations from Barbados, Botswana, Cameroon, Côte d’Ivoire, Jamaica, Kenya, Nigeria, Senegal, Tanzania, and Uganda. A couple of innovators who come from outside ACP but offer services in these regions are also featured. The publication is a collection of life stories of interest to aspiring agri-tech entrepreneurs from all countries.

Discover the full report.

Caraïbes Pacifique agriculture @fr actualités réseau d’innovation nouvelles technologies food processing
Pacifique : L’agriculture se met au vert

Pacifique : L’agriculture se met au vert

Les territoires du Pacifique sont encore largement importateurs de produits agricoles et alimentaires. Des approches innovantes sont en cours d’élaboration pour augmenter et diversifier la production. Sur le plan agronomique, le semis sous couvert végétal, expérimenté par le Centre de recherche et d’expérimentation agronomique (CREA) en Nouvelle-Calédonie, offre aux agriculteurs une technique économe en intrants, protectrice du sol et de l’environnement et génératrice d’une meilleure marge brute. Cette pratique est expliquée par un technicien du CREA dans cette vidéo.

Cette pratique culturale fait plus largement partie de l’agroécologie. Découvrir le premier MOOC sur l’agroécologie en français.

La permaculture, inventée dans les années 70 par les Australiens Bill Mollison et David Holmgren, offre une approche globale de l’agriculture, à la fois respectueuse de l’environnement et génératrice de revenus pour les producteurs. Elle commence à se développer dans les îles du Pacifique. Plus de détails sur le site de Permaculture sans frontières ou sur le site du Permaculture Research Institute en Australie, berceau de la permaculture.

La pratique de l’agriculture biologique est en expansion dans les Etats et territoires du Pacifique, et vise surtout les marchés à l’export (Australie, Nouvelle Zélande, Japon). Un réseau de 9000 fermes bio, structurées au sein du réseau POETCom, met en relation les producteurs et techniciens de 14 pays et territoires du Pacifique; par exemple le groupement des agriculteurs biologiques de Calédonie. Les produits sont commercialisés avec le certificat Bio Pasifika (norme océanienne d’agriculture biologique). La mise au point de techniques culturales adaptées aux écosystèmes de la région, se fait au sein de fermes pilotes, et chez les agriculteurs certifiés bio. Plus de détail sur les résultats des expérimentations, soutenues par le programme européen INTEGRE.

Intégrer davantage de produits alimentaires locaux dans les cantines scolaires participe également à l’alimentation durable. L’ONG NeoFood est pionnière dans ce secteur grâce au programme pilote cantines scolaires, testé au sein de l’internat provincial de La Foa (Nouvelle-Calédonie).

Polynésie française Nouvelle Calédonie Pacifique agriculture @fr Wallis et Futuna
La Polynésie: une terre d’innovation

La Polynésie: une terre d’innovation

Chercheurs ou porteurs de projet, mais également les banques étaient réunis à la présidence pour le premier marché de l’innovation.
Une journée destinée à faire se rencontrer ceux qui inventent, ceux qui entreprennent et ceux qui financent pour que les idées se transforment en projet économique. Ce rendez-vous initié par le pôle de compétitivité Tahiti Fa’ahotu est destiné à dynamiser l’innovation, notamment en matière de développement durable.

“Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements”, affirmait Darwin. Le naturaliste anglais, passé à Tahiti au XIXe siècle, évoquait alors plantes et animaux, mais la maxime vaut aussi bien pour les humains, les pays ou leur économie. Elle est encore plus d’actualité dans une Polynésie toujours en quête d’un nouveau souffle au moment de tourner la page du nucléaire.

L’innovation se doit donc d’être soutenue. Le Pays verse notamment une subvention à Tahiti Fa’ahotu, une grappe d’entreprise fédérée autour du thème de l’innovation. Ce pôle de compétitivité à petite échelle est l’origine de ce premier marché de l’innovation organisé hier à la présidence.

 

Transformer des contraintes en opportunité

Durant toute une journée, chercheurs ou porteurs de projets innovants ont présenté leurs projets devant les décideurs économiques, patrons d’entreprise ou banquiers susceptibles de transformer une idée en business. D’une algue présente dans nos eaux à cette mouche qui pourrait résoudre bien des soucis pour le projet aquacole de Hao (voir encadré), toute une journée a été consacrée à la révélation de ce que les chercheurs trouvent dans leurs laboratoires sans que les investisseurs et entrepreneurs ne puissent prendre conscience du potentiel économique de ces trouvailles.

Poti marara, leurres à bonites, perliculture, la Polynésie a prouvé à maintes reprises qu’elle était une terre d’innovation.
“Nous sommes des champions en innovation. La navigation par les étoiles, c’était une innovation. Dans le tourisme, les bungalows sur pilotis et même le concept du Club Med sont nés ici. La climatisation avec l’eau des profondeurs (Swac) aussi est un véritable fleuron.

À la COP 21, tout le monde parlait du Swac en Polynésie. De tout temps, nous avons dû vivre en fonction de notre environnement.

C’est l’environnement qui forge une société et notre modèle économique est basé sur l’innovation. La perliculture, par exemple, de bas en haut, du naissain jusqu’au montage des bijoux, c’est de l’innovation”, explique Bran Quinquis, conseiller technique en recherche et innovation, dont la mission consiste notamment à dénicher des fonds pour offrir des possibilités de financements aux idées made in fenua et, au niveau européen.

“Au 10e FED, il y avait enveloppe thématique dévouée à l’innovation.”

Le changement climatique devrait être la source la plus forte d’inspiration pour les chercheurs et ceux qui souhaitent ensuite décliner économiquement ces recherches auront probablement entendu le message d’Édouard Fritch.

“Chaque menace du changement climatique doit se transformer en opportunité.” Et chaque opportunité doit se transformer en innovation.

Original article

Polynésie française Pacifique agriculture @fr actualités
La Nouvelle-Calédonie – le leadership régional sur les actions liées au changement climatique

La Nouvelle-Calédonie – le leadership régional sur les actions liées au changement climatique

C’est très stimulant de savoir que la Nouvelle-Calédonie est l’Ordonnateur Régional au titre du Programme Régional du Pacifique du 11e FED. Lors de l’atelier consultatif technique sur le changement climatique dans les PTOM, Chloé Calvignac, membre du Comité exécutif d’OCT Association a constaté que les priorités demeurent la biodiversité et le changement climatique.

L’enveloppe thématique du 11e FED continue de faciliter la programmation à l’appui des efforts déployés par les PTOM pour gérer de manière durable leurs ressources naturelles en matière de changement climatique et d’énergie durable.

Pour plus d’informations à propos du récent travail en Nouvelle-Calédonie sur le changement climatique, veuillez lire l’article d’André Boudart.

programme européen Nouvelle Calédonie Pacifique actualités changement climatique
À la relance de l’innovation en Polynésie française!

À la relance de l’innovation en Polynésie française!

La Polynésie française reconnait pleinement l’importance de l’innovation comme devant permettre d’apporter une croissance économique durable. Le gouvernement polynésien vient ainsi d’élaborer et d’approuver la Stratégie d’Innovation et le Plan d’Action !

Bran Quinquis, Directeur de l’Innovation pour la Polynésie française, veille à la mise en œuvre de cette stratégie par des actions ciblées. À présent, il supervise entre autres au nom du gouvernement la mise en place d’évènements ayant pour objectif de rassembler, d’identifier et de dynamiser la mise en réseau et la synergie des entrepreneurs et des chercheurs.

Organisé par Tahiti Fa’ahotu (Association polynésienne d’innovation) et par le gouvernement de la Polynésie française, le premier « Marché de l’Innovation » de la Polynésie française aura lieu le vendredi 26 février 2016. La première « Bourse de valorisation », qui est un concours sur l’innovation se tiendra le vendredi 27 mai 2016.
La vocation primordiale de ces deux manifestations est de contribuer à la relance économique de la Polynésie française.

Plus d’informations sur http://www.presidence.pf  et http://www.tahitifaahotu.pf

Polynésie française Pacifique actualités stratégie de développement événement

La transition énergétique en voie

L’importance de soutenir la recherche et l’innovation pour renforcer l’efficacité des politiques énergétiques a été soulignée par Bastian Morvan, le Chef de Service de l’énergie à la DIMENC (direction de l’industrie, des mines et de l’énergie de la Nouvelle‐Calédonie).

Bastian Morvan a présenté au Séminaire de Nouméa le schéma d’ici 2030 pour la transition énergétique de la Nouvelle Calédonie. Ce plan prévoit une diminution de la consommation énergétique en même temps qu’une promotion des énergies renouvelables moins néfastes.

Les trois axes du plan:

  • Réduire les consommations énergétiques: la consommation primaire de 20 % et la consommation finale de 25%
  • Accroître la part de l’énergie renouvelable de 100 % de la consommation de la distribution publique. Aujourd’hui elle ne représente que 16 % de l’énergie électrique dans les îles
  • Réduire les émissions de: 35% dans les secteurs résidentiels et tertiaires, 10% dans le secteur des mines et métallurgiques et 15% dans le secteur des transports.
Nouvelle Calédonie Pacifique énergie renouvelable
Crédit d’impôt innovation en Nouvelle Calédonie

Crédit d’impôt innovation en Nouvelle Calédonie

Une mesure phare de la stratégie pour l’innovation de la Nouvelle Calédonie – la création, dès 2016, d’un crédit d’impôt innovation.

“Un tel outil fiscal, incitatif, contribuera – j’en suis certain – au développement de l’innovation,” a annoncé le Président de la Nouvelle Calédonie lors du Séminaire d’Innovation d’OCTA Innovation en Pacifique le 5 au 6 novembre 2015.

Le Président a souligné l’importance de l’innovation à l’économie de la Nouvelle Calédonie, surtout en vue de la crise internationale du nickel. Le nickel est la principale ressource économique du pays.

Le government Nouvelle Calédonien poursuit plusieurs pistes pour créer une économie axée sur l’innovation.

– Favoriser le rôle de l’Etat et les nombreux organismes de recherches présents en Nouvelle-Calédonie, au premier rang desquels l’Institut de Recherche et de Développement (IRD).

– Soutenir financièrement l’innovation, par example par les programmes de recherche qui qui sont susceptibles d’apporter des développements dans l’industrie locale, par exemple, la Technopole recemment créée.

– Créer une environnement favorable à l’innovation, par example en soutenant l’émergence d’un tissu d’entreprises innovantes dynamiques.

– Créer plus de lien et de cohérence entre les entreprises innovantes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nouvelle Calédonie Pacifique news @fr
Une “Vallée cosmétique” en Polynésie française

Une “Vallée cosmétique” en Polynésie française

Le potentiel de la Polynésie Française d’innover par la valorisation de ses ressources naturelles a été l’un des sujets clés pendant la mission en Polynésie française de Milan Jezic von Gesseneck, le responsable du projet, OCTA Innovation, du 14 au 18 septembre.

Les ambitions de créer une “Vallée Cosmétique” en exploitant la richesse des produits locaux, par exemple, le monoï, ont été évoquées pendant une réunion avec Didier Chomer, Président du cluster Polynésien du Business Tahiti Fa’ahotu (TFH).

Regroupant des opérateurs économiques privés ainsi que publics, Tahiti Fa’ahotu est un pôle d’innovation en Polynésie française. L’organisation a déjà organisé des “Journées d’innovation” pour faire avancer l’innovation dans les domaines suivants: l’exploitation des ressources naturelles marines et terrestres, la biodiversité et les énergies renouvelables.

Polynésie française Pacifique agriculture @fr commerce
France : Semaine de l’innovation publique

France : Semaine de l’innovation publique

L’innovation passe aussi par l’Etat qui modernise peu à peu son administration pour la rendre plus proche des citoyens et des entreprises mais aussi plus performante.

 

Cette 2e édition de la Semaine de l’innovation publique, organisée à travers toute la France, mettra à nouveau en lumière tous ces projets et ces actions innovantes développés dans les services publics. Elle se veut un instantané de cette énergie collective qui anime les agents publics innovants.

 

En Polynésie française, la plateforme des téléservices montre que la dématérialisation des démarches est en cours, et contribuera aussi à une meilleure compétitivité. Pour cette occasion, la présidence de la Polynésie française organise une journée d’information le jeudi 15 octobre.

 

Polynésie française Pacifique administration publique actualités
Un projet pilote d’énergie thermique refait surface en Polynésie Française

Un projet pilote d’énergie thermique refait surface en Polynésie Française

La Polynésie Française est en train de revisiter un ancien projet selon le journal polynésien ‘le marin’ : comment développer l’énergie thermique des mers. Le but de ce projet pilote est de réduire à long-terme une haute dépendance sur le pétrole.

Pour Teva Rohfritsch, le ministre polynésien de l’économie bleue: “Pour nos économies insulaires, plus qu’en métropole, le coût du pétrole est un sujet majeur pour les vingt ans qui viennent.”

Le principe, déjà abordé dans les années 80: construire une plate-forme ancrée en mer, dotée de tuyaux d’aspiration qui ramènent l’eau chaude de surface et l’eau froide des profondeurs pour faire tourner une turbine et actionner une machine thermique afin de produire l’électricité.

À aborder: des défis importants technologiques, notamment inventer et qualifier un tuyau avec des dimensions inégalées jusqu’à ce jour.

Full article: Le Marin pdf

Polynésie française Pacifique actualités changement climatique