Pacifique : L’agriculture se met au vert

Pacifique : L’agriculture se met au vert

Les territoires du Pacifique sont encore largement importateurs de produits agricoles et alimentaires. Des approches innovantes sont en cours d’élaboration pour augmenter et diversifier la production. Sur le plan agronomique, le semis sous couvert végétal, expérimenté par le Centre de recherche et d’expérimentation agronomique (CREA) en Nouvelle-Calédonie, offre aux agriculteurs une technique économe en intrants, protectrice du sol et de l’environnement et génératrice d’une meilleure marge brute. Cette pratique est expliquée par un technicien du CREA dans cette vidéo.

Cette pratique culturale fait plus largement partie de l’agroécologie. Découvrir le premier MOOC sur l’agroécologie en français.

La permaculture, inventée dans les années 70 par les Australiens Bill Mollison et David Holmgren, offre une approche globale de l’agriculture, à la fois respectueuse de l’environnement et génératrice de revenus pour les producteurs. Elle commence à se développer dans les îles du Pacifique. Plus de détails sur le site de Permaculture sans frontières ou sur le site du Permaculture Research Institute en Australie, berceau de la permaculture.

La pratique de l’agriculture biologique est en expansion dans les Etats et territoires du Pacifique, et vise surtout les marchés à l’export (Australie, Nouvelle Zélande, Japon). Un réseau de 9000 fermes bio, structurées au sein du réseau POETCom, met en relation les producteurs et techniciens de 14 pays et territoires du Pacifique; par exemple le groupement des agriculteurs biologiques de Calédonie. Les produits sont commercialisés avec le certificat Bio Pasifika (norme océanienne d’agriculture biologique). La mise au point de techniques culturales adaptées aux écosystèmes de la région, se fait au sein de fermes pilotes, et chez les agriculteurs certifiés bio. Plus de détail sur les résultats des expérimentations, soutenues par le programme européen INTEGRE.

Intégrer davantage de produits alimentaires locaux dans les cantines scolaires participe également à l’alimentation durable. L’ONG NeoFood est pionnière dans ce secteur grâce au programme pilote cantines scolaires, testé au sein de l’internat provincial de La Foa (Nouvelle-Calédonie).

Octa Innovation Website
New Caledonia Pacific agriculture French Polynesia feature news Wallis And futuna

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *