Polynésie française : la cosmétique traditionnelle à l’honneur

Polynésie française : la cosmétique traditionnelle à l’honneur

S’il existe depuis très longtemps une pharmacopée qui recense les plantes à usage thérapeutique, les travaux dans le domaine de la cosmétique traditionnelle sont encore peu recensés dans des écrits. Le concept de la cosmétopée fait appel à des partenariats internationaux pour recenser les plantes utilisées à des fins cosmétiques et les savoir-faire traditionnels. Il a pour objectif de favoriser l’innovation cosmétique en développant les échanges entre la recherche académique et le monde industriel, favorisant les partenariats public/privé pour alimenter les entreprises, et tout particulièrement les PMEs, en nouveaux ingrédients et principes actifs d’origine naturelle dans le respect des hommes et de la nature.

Les régions du Pacifique Sud telles que les régions ultramarines françaises (Nouvelle-Calédonie, Polynésie Française, Wallis et Futuna) et d’autres comme l’archipel des îles Fiji, constituent des zones privilégiées de la biodiversité, non seulement par la diversité de la flore et de la faune (terrestre et marine) qui s’y trouve mais aussi par les services rendus par cette diversité biologique incluant les usages de la pharmacopée et de la cosmétopée qui font partie intégrante de leur patrimoine culturel.

Le cluster Tahiti Fa’ahotu, la Cosmetic Valley et l’Université de la Polynésie Française organise à Tahiti, les 22, 23 et 24 novembre 2016 le 5ème Congrès international de la Cosmétopée et les 1ères Rencontres internationales de la Cosmétopée du Pacifique.

Cet événement, vise à promouvoir les différents aspects de la cosmétopée au niveau du Pacifique et International sur les thématiques portant sur trois axes :

Axe 1 : Cosmétique traditionnelle et dermocosmétique : Biodiversité, cosmétopée – Ethnobotanique (traditionnel) Phytochimie – Ethnoscience – substances naturelles – usages traditionnels – Activités biologiques)

Axe 2 : Protection des savoirs et des échanges : Biosourcing, Nagoya (APA – ABS), culture, sécurité, législation locale, régionale et internationale, développement local, accords collaboratifs, transferts de compétences

Axe 3 : Valorisation des produits, protection des consommateurs : client, marché, sécurité, innocuité, produits finis, consommateurs, valorisation économique, procédés, transformations, formulations

Les organisateurs lancent un appel à communication ouvert jusqu’au 30 mai.

 

Octa Innovation Website
creative industry New Caledonia Pacific event health bioeconomy call for project agriculture Cluster French Polynesia news Wallis And futuna food processing

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *